Recherches et projets

Co-création des paysages de la Ville de Saint-Constant

La Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM), en partenariat avec la Ville de Saint-Constant et la MRC de Roussillon, annonce le démarrage d’un projet portant sur la qualité des paysages et des cadres de vie du territoire municipal.

 

D’une durée de deux ans, et rendu possible grâce à une subvention de 194 752 $ du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, ainsi que d’un financement conjoint de 76 200 $ de la Ville de Saint-Constant, ce projet d’innovation sociale permettra le développement d'outils pour une gestion cohérente et harmonieuse des paysages urbains de la municipalité.

Un partenariat pour le développement des liens entre la recherche et les collectivités

Par le biais d’une démarche en deux temps basée sur le transfert par l’expérimentation, le projet sera mis en œuvre par la réalisation d’activités menées en synergie avec les deux milieux preneurs (Ville de Saint-Constant et MRC du Roussillon).  

  • Phase 1 – La co-construction d’outils de connaissances, de visions d’aménagement stratégique et de design d’interventions spécifiques développés en collaboration avec la Ville de Saint-Constant permettra l’élaboration d’esquisses d’aménagement afin de guider la planification à venir du territoire municipal et la production d’une charte de principes directeurs et de design pour assurer la gestion des paysages urbains de Saint-Constant.
  • Phase 2 - Sur la base du travail réalisé pour la Ville de Saint-Constant et celui produit par la CPEUM en 2016 pour la municipalité de Mercier, également située dans la MRC du Roussillon, la démarche mènera à la coproduction d’un modèle stratégique innovant de protection, de mise en valeur et de développement des paysages pour la MRC du Roussillon. À l’image d’un guide d’intervention, il assurera un cadre de cohérence territoriale pour l’ensemble des paysages urbains de cette MRC. Cet outil de planification et de gestion stratégique pourrait par la suite s’appliquer à d’autres régions du Québec.


Les préoccupations citoyennes et l’acceptabilité sociale à l’avant-plan

En plus de faciliter le processus de co-construction tout au long de la démarche, une plateforme numérique sera dédiée au projet et garantira la valorisation locale, régionale, nationale et internationale des résultats. Cette plateforme prend appui sur l’infrastructure de recherche du Laboratoire d’innovation paysagère (LIP) de la CPEUM mise en œuvre en collaboration avec le Centre d’expertise numérique de l’Université de Montréal (CEN-R).

Tirant profit d’expériences de recherche-action antérieures (dont celle de la municipalité de Mercier), la coréalisation d’une charte de principes directeurs et critères d’aménagement et de design urbain pour la Ville de Saint-Constant et plus largement de la MRC du Roussillon constituera une première application au Québec à l’échelle d’un territoire municipal de l’approche développée par la CPEUM et la CUPEUM. L’acquisition de connaissances et de compétences nouvelles permettra aux acteurs de la Ville de Saint-Constant de développer un savoir-faire unique qui contribuera directement à la cohérence des interventions municipales et à l’amélioration de l’acceptabilité sociale des projets développés. Plus concrètement, ce projet fournira un cadre de cohérence et de pertinence pour la production d’outils urbanistiques variés (ex. : plan particulier d’urbanisme, plan d’implantation et d’intégration architectural, etc.). À plus long terme, ce projet renforcera l’attractivité de Saint-Constant et favorisera le développement d’un sentiment d’appartenance auprès de ses citoyens. Ce faisant, il assurera la rétention à plus long terme de la population.

 

Crédits photos : Ville de Saint-Constant



Partenaires de ce projet