Parterres de paysages

POULLAOUEC-GONIDEC, Philippe (avec la collaboration de Gérald DOMON, Danièle ROUTABOULE et Bernard ST-DENIS) (2002), Parterres de paysages, Édition Les 400 Coups, Montréal, 112 p.

La présence du fleuve et de la campagne fait de Métis, dans le Bas-St-Laurent, un site unique et vivifiant, où se côtoient et s’entrecroisent le sauvage et le domestiqué.

Les jardins de Métis accueillent chaque année, depuis 1998, une école d’été. Les étudiants – futurs architectes paysagistes ou architectes –rivalisent d’invention, mettent les pieds dans les plates-bandes et offrent à un public curieux et souvent étonné des «parterres de paysages» sur le site du Festival international de jardins.

Ces constructions éphémères traduisent l’idée qu’ils se font du pays et du paysage, démontrant ainsi que le jardin est un art de l’événement, un lieu d’expressions sensibles à partager. Avec ses créations résolument contemporaines pour certains, énigmatiques pour d’autres, l’École d’été de l’Université de Montréal à Métis nous livre ici ses secrets.